Article 6 du préambule du projet de Loi El Khomri : l’abandon de la laïcité dans l’entreprise


Article 6 du préambule du projet de Loi El Khomri . Ou l’abandon de la laïcité dans l’entreprise.

Art. 6. – La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché.

 

A l’heure où la principale préoccupation du chef d’entreprise est de maintenir un carnet de commandes vital pour la pérennité de son activité,

 

A l’heure où le chef d’entreprise est déjà confronté à une concurrence déloyale qui le déstabilise,

A l’heure où le chef d’entreprise doit répondre à toujours plus de contraintes sous le poids d’un code du travail indigeste,

Madame La Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social confirme ce matin la présence de l’article 6 du préambule qui au lieu de résoudre la montée du communautarisme dans les entreprises va alimenter le chaos et la confusion à la fois dans les relations hiérarchiques mais aussi dans les relations entre collègues de travail.

Concrètement, comment accorder à un salarié des conditions de travail plus avantageuses « pour manifester ses convictions, y compris religieuses » sans créer de frictions.

Loin de répondre aux tensions vécues par les chefs d’entreprise et les salariés, cet article nébuleux va au contraire encombrer un peu plus les tribunaux.

Ce sera au chef d’entreprise d’apporter la preuve qu’une demande communautariste perturbe le travail dans l’entreprise…

Madame la Ministre a peut-être prévu de nouvelles embauches dans les conseils de prud’hommes car de nombreuses plaintes pour licenciement abusif vont venir encore plus engorger les piles de dossiers.

Ne parlez pas de souplesse de ce projet de loi, Madame la Ministre, alors que vous faîtes peser une nouvelle épée de Damoclès au dessus de chefs d’entreprise qui se verront condamnés si facilement pour discrimination.

A Debout La France, nous ne voulons pas donner le pouvoir à certaines communautés d’imposer leurs obligations religieuses sur leur lieu de travail.

A Debout La France, Nous voulons que la Laïcité soit respectée au sein de l’entreprise publique comme privé car c’est la garantie d’un vivre ensemble serein.

Anne Boissel

Laissez un commentaire