Parti socialiste institutionnalise

Le Parti socialiste institutionnalise le tripartisme


Dans un hémicycle quasi-vide, cet après-midi à l’Assemblée nationale, les députés socialistes ont décidé de supprimer la stricte égalité du temps de parole des candidats pendant la période précédant la campagne officielle, au profit du principe d’équité.

C’est une erreur fondamentale.

L’abstention record à chaque élection, le rejet massif des partis traditionnels, le discrédit des hommes et femmes politiques et la tentation pour un certain nombre d’électeurs de se réfugier vers les extrêmes doivent faire prendre conscience de la nécessaire garantie du pluralisme dans la vie politique française.

L’égalité du temps de parole entre candidats assure l’accès de tous à une information politique pluraliste et individualisée. 5 semaines d’égalité de temps de parole, tous les cinq ans, c’est encore trop pour ceux qui veulent verrouiller l’élection présidentielle.

Aux dernières élections régionales, ce sont plus de 20 millions de Français qui se sont détournés des urnes. Constatant le rejet massif du tripartisme, les socialistes veulent à tout prix maintenir un système politique en perdition !

A l’ère du zapping médiatique permanent et de la dictature de l’instantané, alors que la fracture économique, sociale et politique entre nos concitoyens est critique, et que notre pays est confronté à une crise de confiance aigüe et inédite, cette décision est une erreur tragique.

Nicolas Dupont-Aignan

Laissez un commentaire